lettre_presentation_erreur

La lettre de présentation a-t-elle toujours sa place en 2015?

 
La question peut surprendre de prime abord, mais aujourd’hui plus que jamais, elle mérite d’être posée.

Selon un sondage effectué par la firme de recrutement de personnel Addison Group le mois dernier, seulement 18 % des gestionnaires pensent encore que la lettre de présentation est une partie importante du processus d’embauche. Et plus les gestionnaires sont jeunes, moins celle-ci a d’importance à leurs yeux. D’aucuns auront d’ailleurs remarqué que lorsque vient le temps de postuler en ligne pour un emploi, plusieurs formulaires sont dépourvus de champ pour y joindre une lettre de présentation et que bien souvent, seul le curriculum vitae compte.

Il existe de nos jours bien d’autres façons d’évaluer les candidatures. Les fleurs que vous vous lancez dans votre lettre de présentation peuvent désormais être invalidées en un claquement de doigts par une photo compromettante sur Facebook ou une déclaration maladroite sur Twitter. Selon l’étude citée ci-haut, 45 % des gestionnaires nés entre 1980 et l’an 2000 considèrent effectivement les réseaux sociaux comme étant pertinents au processus d’embauche.

Enfin, 55 % de l’ensemble des recruteurs voient les erreurs de grammaire, d’orthographe ou même les fautes de frappe comme étant suffisantes pour rejeter une candidature.

Est-ce à dire que vous perdez votre temps à rédiger une lettre de présentation ou que l’envoyer vous fait courir des risques inutiles? En un mot, oui. Ceci dit, si on vous en fait expressément la demande, assurez-vous de suivre ces quelques conseils :

1) D’entrée de jeu, oubliez le « À qui de droit ». Si vous n’êtes pas suffisamment débrouillard pour dénicher le nom du recruteur, cela ne plaidera certainement pas en votre faveur.

2) Tirez avantage de tout lien que vous avez avec le recruteur. Si vous l’avez rencontré à une conférence ou que votre candidature fait suite à une conversation que vous avez eue, mentionnez-le dès le départ.

3) Dites pourquoi vous aimeriez joindre l’entreprise. Tous les candidats veulent le poste, cela va de soi, mais en précisant pourquoi vous désirez travailler au sein de cette entreprise plutôt qu’ailleurs, vous augmentez habituellement vos chances d’obtenir une entrevue.

4) Soulignez les principaux éléments de votre CV qui correspondent aux demandes formulées dans l’offre d’emploi. C’est aussi le temps d’inclure des compétences qui ne figurent pas sur votre curriculum vitae comme votre facilité à apprendre, votre capacité à travailler de façon autonome ou votre disponibilité pour travailler de longues heures selon les besoins de votre futur employeur.

5) Et surtout, n’utilisez jamais votre lettre deux fois. L’une des choses qui exaspèrent le plus les recruteurs est de recevoir une lettre générique dont le candidat semble se servir pour tous les postes sur lesquels il postule. Non seulement celle-ci finira à la poubelle, mais elle sera immanquablement suivie de votre curriculum vitae.

Laisser un commentaire